Confinement et immobilier, tout ce qu’il faut savoir !

Confinement et immobilier : Depuis le 28 octobre dernier, la France est une nouvelle fois confinée et le secteur de l’immobilier est plongé dans un état second.. Dans ce contexte particulier qui impacte tous les secteurs d’activités, y compris, bien entendu le marché de l’immobilier, faisons le point sur ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas et quelles conséquences entrainent ces nouvelles règles ?

 

Confinement et immobilier : A-t-on le droit de déménager ?

La réponse est OUI ! A l’opposé du précédent confinement, les déménagements sont bien autorisés. L’attestation de déplacement dérogatoire comporte dorénavant une mention y faisant référence.

Puis-je visiter un logement pour un achat ou une location ?

Malheureusement, le ministère du logement précise que les « visites de biens avant location ou vente par les particuliers ne pourront se faire » seules les visites virtuelles restent autorisées. Si cette alternative permet d’écarter ou de sélectionner un futur bien à louer ou à acheter, elle parait un peu faible pour se lancer dans un achat – acte particulièrement engageant – sans visite réelle … La période offre toutefois l’occasion d’entretenir la relation entre professionnels et particuliers et d’affiner les différents projets ensemble. Les échanges à distance sont, bien entendu, possibles et fortement conseillés.

Agences et professionnels ont-ils le droit d’exercer ?

La réponse est affirmative mais avec de nombreuses nuances. Les professionnels de l’immobilier ont l’autorisation de se rendre physiquement au domicile des clients dans le cas d’une estimation immobilière et ils peuvent prendre des photos ou vidéos (pour les visites virtuelles) en respectant le protocole sanitaire en vigueur. Si les professionnels peuvent se rendre en agence pour exercer, la réception du public est interdite.

Puis-je faire réaliser des travaux à mon domicile ?

C’est une autre nouveauté de ce second confinement, les travaux de BTP même au sein de chantiers privés sont autorisés. Les demandes de permis de construire peuvent continuer à être déposées.

Confinement et immobilier : Les diagnostiqueurs peuvent-ils se déplacer ?

Originalité de cet acte #2, les visites de biens sont interdites mais la réalisation de diagnostics est autorisée.

Vous souhaitez en savoir plus sur les diagnostics c’est par ici

Et les courtiers ?

A l’instar des agences immobilières et de leurs agents commerciaux, les courtiers ont le droit de continuer d’exercer mais ne peuvent pas recevoir de public. Ils doivent donc traiter leurs dossiers à distance. Ce contexte particulier creuse des inégalités entre les professionnels équipés en outils digitaux permettant les échanges dématérialisés.

Les offices notariaux peuvent-ils recevoir du public ?

Les offices comme l’ensemble des services publics demeurent ouverts pendant toute la période du confinement. En cas d’impossibilité d’échanges dématérialisés entre particuliers et notaires, une signature physique est autorisée. La signature électronique doit néanmoins être choisie prioritairement.

Assurance, banques, crédits ?

Durant le confinement, il est tout à fait possible de contracter un prêt immobilier ou souscrire à une nouvelle assurance habitation, mais tout cela à distance ! Les organismes et banques se sont adaptés pour maintenir leurs activités en distanciel. Attention toutefois aux prêts qui nécessiteraient des examens médicaux approfondis … Les délais étant rallongés, ces derniers peuvent être fortement repoussés et concourir à compromettre le projet.

Confinement et immobilier : Impact sur les tarifs et les taux ?

Lors du premier confinement de nombreuses tendances ont été observées et parfois inversées. A cette heure-ci, il nous parait compliqué d’émettre une tendance juste, il est néanmoins clair que les taux semblent encore baisser …  Quant aux prix, cela dépend également des localités et de la pression exercée par la demande. Restons donc attentifs !