Quels sont les honoraires des agences immobilières ?

Frais, commissions ou honoraires agence immobilière, le constat est sans appel. Les français sont unanimes et jugent le montant payé lors de l’achat ou la vente d’un bien immobilier bien trop élevés. Qu’ils soient simples ou exclusifs, le paiement des honoraires des mandats de vente immobilière est une source de frustration pour nombreux français. Face à ce mécontentement généralisé, de nombreuses agences ont réinventé le modèle traditionnel en proposant des solutions différentes.

Point sur les modèles de commissions : Depuis le 1er juillet 1987, le montant des honoraires d’un agent immobilier est librement fixé et encadré par la loi Hoguet (2 janvier 1970). Même s’ils peuvent varier de manière significative selon les agences immobilières, ils oscillent généralement entre 3 et 10 % de la valeur du bien immobilier.

Le barème des commissions doit être affichée dans la vitrine de l’agence immobilière, dans les endroits d’accueil de la clientèle ou clairement identifiée dans l’annonce. Elle peut être payée soit par le vendeur soit par l’acquéreur, voire partagée entre les deux. En cas de droit de préemption utilisé, le bénéficiaire du droit de préemption doit régler sa commission à l’agent immobilier si cela a été prévu dans le mandat.

Commission vaut mandat

Il est important de rappeler qu’en matière d’immobilier, il y a une règle primordiale et sans équivoque. En l’absence de mandat écrit, il ne peut y avoir de commission. Celui-ci doit être rédigé conformément aux prescriptions de cette même loi Hoguet et loi Alur, en deux exemplaires originaux (un pour l’agent et l’autre pour son mandant). Il est limité dans le temps et doit être réalisé à une date antérieure à la date de la transaction immobilière. Enfin, le mandat doit faire figurer qui du vendeur ou de l’acquéreur prend la commission à sa charge.

Le montant de la commission doit être explicite et prévu dans le mandat et reproduit dans l’acte de vente. En pratique, si l’agent immobilier a été mandaté, à la fois par le vendeur et l’acheteur, il pourra prétendre à deux commissions pour ces deux mandats.

La perception du montant de la commission va dépendre également du profil du professionnel. Pour le cas d’un agent mandataire indépendant, celui-ci percevra l’intégralité de la commission. En revanche, s’il s’agit d’un salarié ou travaillant pour le compte d’une agence ou d’un réseau, il ne percevra qu’une seule partie, entre 7 et 30% du total des frais d’agence.

Qui paie les honoraires de l’agence immobilière ?

Honoraires agence immobilière : qui paye quoi et quand ?

Les frais de notaire sont obligatoirement à la charge de l’acheteur, il ne va pas de même pour les frais d’agence. Cela dépend de la politique de l’agence ou des termes posés dans le mandat confié à l’agent immobilier. Ils pourront dans ce cas être à la charge du vendeur ou de l’acheteur.

Le plus souvent, les agences immobilières indiquent « Frais d’agence à la charge de l’acquéreur », l’obligeant à détailler le montant exacte de sa commission. Auquel s’ajoutera le prix de vente du bien.

Dans d’autres cas les honoraires de l’agent immobilier sont à la charge du vendeur et dans ce cas ils ne sont pas détaillés sur l’annonce immobilière ( mention FAI à la charge du vendeur ).

Qu’ils soient à la charge de l’acquéreur ou du vendeur, les honoraires de l’agent immobilier sont payables à la signature de l’acte authentique devant le notaire soit généralement entre 3 et 6 mois après l’acceptation de l’offre d’achat par le vendeur.

 

Un bien confié dans plusieurs agences

Un bien peut être mis en vente dans plusieurs agences ou confiés à plusieurs professionnels de l’immobilier sans limite. En principe, seul l’agent ayant finalisé la transaction pourra prétendre à la commission. Attention, dans certains cas – rares sont-ils – un professionnel peut réclamer le paiement ou une partie de la commission lorsque le vendeur traite directement avec l’acquéreur. L’opération est alors considérée comme conclue par son intermédiaire et pourra donc prétendre à sa commission.

Honoraires agence immobilière : quelles prestations ?

Les commissions agence immobilière comprennent les frais fixes supportés par l’agence (local, assurances, charges…) ainsi que les prestations assurées par le professionnel. Elles peuvent comprendre l’estimation du bien, la prise de photos, la rédaction de l’annonce, sa diffusion en vitrine, sur internet et dans des magazines. Aussi le temps consacré aux acquéreurs potentiels (visites, analyse de l’adéquation du bien à leur projet, etc.) est inclus .Ainsi que celui du vendeur vendeur (comptes rendus de visite, négociations avec l’acheteur, formalités avant-vente…).

Chaque agence a sa propre liste de services inclus dans les honoraires et frais qu’il faut lire attentivement. Nombreuses sont les agences qui proposent des tarifs très bas au dépend du service ( 1000 à 2000 € de frais d’agence ! ) . Et vous vous trouverez entrain de travailler à leur place : faire les visites à leur place, triez les dossiers acquéreur …etc

 

La commission au taux variable

La commission variable est la plus commune. Elle est généralement dégressive, plus le bien sera élevé, plus le pourcentage sera réduit. Le pourcentage pourra osciller entre 3 et 10%, rarement au-dessus. Cette commission pourra être négociée suivant le temps passé par exemple.

Par ailleurs, dans certaines zones tendues (Ile de France, Provence, Rhône Alpes) un agent immobilier ou un mandataire, préféreront baisser leur commission plutôt que de passer à côté d’une vente.

Enfin, le fait de conclure un mandat exclusif pourra également permettre de négocier la baisse de sa commission.

La commission d’un taux ou pourcentage fixe

Pour faire face au mécontentement des français concernant les honoraires des agences qu’ils jugent trop élevés, des nouveaux acteurs ont lancé la commission à taux fixe, quelle que soit la valeur du bien, le pourcentage de la commission est invariable. Si cette solution a le mérite d’être claire et transparente, le montant peut en revanche devenir important sur des biens chers.

La commission d’un montant fixe

A l’instar du pourcentage fixe, d’autres agences voguent sur le montant de la commission fixe quelle que soit le prix de vente. Le principe est le même qu’énoncé précédemment à la différence notable : le montant à payer est unique et invariable ! Cela fait une nette différence pour les clients. Ainsi le montant des honoraires est fixe quelle que soit la valeur de vente du bien. Ce créneau a le vent en poupe et c’est bien légitime ! Le montant de la commission d’agence est une question donc fondamentale à prendre en considération dès le début du projet, évitant ainsi les déboires et surprises !

 

Attention !

En tant que futurs acquéreurs ou propriétaires vendeurs de votre bien immobilier : Il faut faire attention aux services inclus dans le montant des honoraires parfois très bas et attractif moins de 3000 € ! En effet si vous n’avez pas le temps et que les agences ne gèrent pas les visites à quoi bon leur confier votre bien, qui fera le commercial lors de la visite ? c’est vous. Et qui va qualifier les dossier acheteurs ? c’est vous !

D’autres agences profitent de l’effervescence du digital pour recruter à tour de bras et proposent des consultants juniors voir débutant au lieu des vrais agents immobiliers ! Pourquoi payer dans ce cas là aussi cher pour une agence avec des agents non expérimentés ?

Autant vous dire que dans les cas précédemment, mieux vaut faire la vente soi-même pour ce prix et service ou bien faire appel à un vrai agent immobilier avec des services garantis et un prix juste et raisonnable ?

Il est important de rappeler que selon la loi ALUR et quel que soit le modèle de rémunération, les commissions d’agences immobilières doivent s’afficher en TTC (toutes taxes comprises).