Les prix immobiliers vont-ils baisser en 2021 ?

L’année 2020 a connu quelques changements et notamment dans les recherches de maisons et d’appartement. Accélérés par les deux confinements et les envies de plus de plus d’espace, de verdure, de terrasse et de balcon. Le télétravail a favorisé ce type de recherche en dehors des grandes villes pour bénéficier de plus d’espace. Est-ce une tendance de fonds ? ou simple effet de mode passager ? Il est clair qu’il n’y a pas eu d’exode des zones urbaines vers les zones rurales et campagnes en 2020. Il est encore tôt pour confirmer une tendance sur la base des chiffres de 2020. Comment vont évoluer les prix immobilier en 2021 ?

 

Comment vont évoluer les taux d’intérêts ?

Les taux d’intérêts resteront encore très bas sur 2021, cela a été confirmé par la continuité de la politique monétaire de la BCE et ce jusqu’à 2022 avec l’assouplissement des conditions d’octroi de crédits immobiliers cela devrait contribuer à maintenir le marché

–         Le taux d’endettement passe en 2021 à 35 %, contre 33 % actuellement

–         La durée d’emprunt maximale passe de 25 à 27 ans pour les logements neufs

–        La tolérance de 15 % accordée aux banques passe à 20 %, pour les dossiers « hors cadre »

Les français ont toujours une appétence pour la Pierre et même si cette appétence est mise à l’épreuve actuellement. La pierre est considérée comme la valeur refuge par excellence, avec seulement 58% de propriétaires l’un des taux les plus faibles en Europe.

En plus des taux bas qui soutiendront le secteur, le contexte économique sera déterminant pour 2021 et les années qui suivent sur les prix immobiliers.

Car si les autres des secteurs économiques se trouvent en difficulté, l’immobilier devrait aussi suivre. Il n’y a pas de raison que l’immobilier y échapperait. Le contexte difficile aura un impact sur les salaires, les primes et augmentations ce qui pourrait limiter les capacités d’emprunts. Mais restons positifs et optimistes ! Les acquéreurs sont présents et le volume de vente d’appartements et de surtout maisons devrait rester élevé en 2021 malgré un situation actuelle d’attentisme sur le marché de l’immobilier.

Est ce que les prix immobiliers vont augmenter ?

Est-ce qu’il y aura toujours des hausses des prix immobiliers comme celles que nous avons connu ces 5 dernières années?

Non ! la hausse des prix immobilier sera limitée avec des disparités régionales : les grandes villes devraient voir les prix progresser faiblement voir une légère baisse. Certaines villes moyennes continueront à voir leur prix progresser et notamment le cas de Lille Strasbourg et Nantes.

En effet le niveau actuel des prix la proximité de Paris (transport TGV/train) et l’activité économique favorisent cet engouement.

Les maisons en périphérie des grandes villes continueront elles aussi à bénéficier d’une hausse plus importante que celle des grandes villes.

Le télétravail va impacter les prix immobiliers

La notion de proximité du lieu de travail change si le télétravail est généralisé ou partiellement adopté ( 1h de trajet 2 fois par semaine ce n’est plus problématique ) impacte le secteur du résidentiel et celui des résidences secondaires qui profite de l’augmentation des prix et des mouvement démographiques qui ne font qu’accentuer la pression sur les prix

L’année 2021 sera l’année de tous les « paris », et il ne faut pas oublier, si vous êtes entrain d’acheter ou de vendre un appartement ou un maison, l’immobilier résidentiel se regarde toujours sur le long terme et non pas sur du court terme.

Encore une épreuve de plus pour ce secteur et il s’en sortira encore une fois grandit avec des changements d’usage et de comportements, des innovations au niveaux des modèles, des innovations technologiques pour le bonheur des différents intervenants et métiers du secteur ! Restons confiants !

L’immobilier tertiaire en souffrance

Il serait très intéressant de suivre l’évolution des prix immobiliers du tertiaire en 2021, quelles seront les perspectives ? En effet 2020 était une année “catastrophique” pour le tertiaire avec pas moins de 30% de transactions en moins.

Les changements de comportements, le télétravail vont certainement transformer ce secteur.

Une étude récente a démontré que pas moins de 3 Millions de m² de bureau serait vide si les salariés passeraient à 2 jours de télétravail.

Est-ce que certains m² vont se transformer en habitation ?